Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • L
  • Parcours d
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
 
         
 
 


RetourUne pilule une petite granule: le déficit de l'attention

Voici un article intéressant qui donne de l’information pertinente sur le déficit de l’attention que l’on écrit communément TDA (déficit de l’attention) et TDA/H (déficit de l’attention avec hyperactivité).

http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=78

L’article est clair. Je n’ai qu’un seul bémol. Après le diagnostic par un psychologue ou un neuropsychologue, il est écrit que l’enfant devrait voir l’orthopédagogue afin que celui-ci lui explique les tenants et aboutissants de sa condition, élabore un plan d’attaque pour les enseignants et pour permettre à la famille de mieux s’organiser. Je trouve génial de voir l’orthopédagogue pour le plan et le support scolaire. Par contre, je crois aussi que l’enfant devrait revoir le neuropsychologue ou le psychologue scolaire afin de se le faire expliquer par lui, car les psychologues sont les spécialistes en la matière et certains orthopédagogues ne connaissent pas le TDA/H. De plus, une autre chose importante, à mon avis, est le fait que lorsque l’enfant prend une médication pour TDA/H, il devrait y avoir un lien étroit entre le médecin et le psychologue. Ainsi, le psychologue pourrait réévaluer objectivement avec des tests si la dose convient vraiment à l’enfant. En effet, il y a beaucoup d’essais et erreurs dans la prise de médication pour TDA/H au Québec. Certains trouvent rapidement le bon médicament, mais d’autres tâtonnent plusieurs mois. La plupart des gens qui prennent ce type de médication n’ont pas été retestés afin d’être certain de l’efficacité de la médication. Plusieurs personnes arrêtent de prendre la médication car cela ne fonctionne pas ou bien les effets secondaires sont trop importants. Je vois cela fréquemment dans ma pratique d’orthophoniste travaillant avec des enfants qui ont un TDA/H en comorbidité avec leur trouble de langage. Je dois dire que je ne suis pas pour ou contre la médication. Cela dépend des enfants. Il faut se rappeler qu’il y a des effets à médicamenter et des impacts à ne pas médicamenter. Je comprends votre réticence (croyez-moi, ma mère et mon conjoint ont un TDA/H), mais il faut analyser la situation. Si les impacts de médicamenter sont trop importants, on se réajuste. Même chose si on ne médiamente pas et que votre enfant vit des situations handicapantes à cause de cela. Dans le fond, on souhaite tous le bonheur et l’équilibre à nos enfants et notre meilleur atout est la connaissance. En bout de ligne, un psychologue spécialisé dans le TDA/H vous guidera, faites-en votre allié.



publié par: Céline de Brito | Orthophoniste | Les Jeux de Bri-Bri Inc.


Excellent! C'est un très bon site, je reviendrai :)

commenté par: Brain Morganfield le 02-04-2012

AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à