Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Parcours d
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • L
 
         
 
 


RetourL'allaitement et le développement de nos enfants

Il est maintenant reconnu mondialement que l’allaitement d’un nourrisson présente de nombreux bienfaits au niveau de la santé et du développement. Les bienfaits mentionnés sont surtout au niveau nutritionnel et de la composition du lait maternel (ex: moins de risque d’allergies, composantes pour le développement du cerveau et du système immunitaire, moins de risque de maladie, etc.).

Aujourd’hui, sans vouloir prendre position dans le débat sur l’allaitement, je souhaite simplement vous informer qu’en plus de ces bienfaits nutrionnels, l’allaitement a aussi des bienfaits au niveau du développement de la motricité, de la parole et du langage. Lorsqu’un bébé se nourrit au sein, il travaille activement les muscles de ses yeux, de son cou et de sa tête (joues, lèvres, langue…). Il doit coordonner sa respiration, sa succion et sa déglutition. Il a un oeil ouvert alors que l’autre est fermé. Tout ceci aide à renforcer la musculature nécessaire au développement de la parole et du langage. Quand nous parlons de motricité et de parole, nous voulons dire le développement des muscles et de l’articulation. Quand nous parlons de langage, nous parlons de l’organisation des sons et de la manière dont les mots (phrases, voabulaire…) sont entrés dans la tête. Si l’enfant a toujours perçu «poiton» au lieu de «poisson» il croira que «poisson» se dit «poiton» et le prononcera de cette manière jusqu’à ce qu’il réalise que ce n’est pas le cas.

Si vous n’avez pas pu allaiter votre enfant, ne paniquez pas. Oui, on met toutes les chances de son côté en allaitant car un enfant allaité a plus de chances de renforcir ses muscles et de ne pas avoir de difficulté à parler. Par contre, la plupart des enfants qui n’ont pas été allaités se développent bien. Il faut aussi noter que certains enfants allaités ont quand même des difficultés de succion et de tonus musculaire. L’organisation du système neurologique est complexe et dépend de plusieurs facteurs entre autres génétique et environnemental. Nous ne pouvons donc pas tout contrôler, mais d’être au courant permet de prévenir.



publié par: Céline de Brito | Orthophoniste | Les Jeux de Bri-Bri Inc.


Bonjour,

belle injonction paradoxale dans ce petit billet pourtant plein de bonnes intentions.

"l'allaitement c'est mieux, mais ne paniquez pas si vous ne pouvez pas"....
et bien oui, plein de femmes ne peuvent pas ou ne veulent pas.
On est passé de la culpabilisation des femmes qui allaitaient il y a 30 ans (ce qui est agréable si on peut et qu'on a envie) à celle des femmes qui choisissent de ne pas le faire.
Il y a de la propagande (cf. Elizabeth Badinter qui parle du lobbying de groupes types la Leche League) et de l'irréalisme: ces bénéfices ne se sentiraient qu'au delà de 6 mois!!! Et comment faites-vous si vous travaillez?
On note aussi dans divers articles que tout simplement les bébés dans les pays développés allaités très longtemps le sont aussi souvent (statistiquement) dans des familles qui ont des moyens financiers plus élevés: mesure-t-on les effets de l'aisance matérielle ou de l'allaitement, dans ce cas?

Le bien-être du bébé et de la mère devrait à mon sens être pris en compte: si on se sent bien, biberon ou allaitement, le bébé ira bien. A chacun son choix, la diversité des trajectoires féminines ne peut se résumer à un seul choix.

commenté par: vero difetre le 18-03-2012

En fait, je suis en accord avec vous, mais dans nos articles, on ne peut exposer tous les points de vue en moins de 200 mots. Il est clair que plusieurs femmes choississent de ne pas allaiter ou ne peuvent pas allaiter et le but de l'article n'est pas de les culpabiliser. Le but de ces articles est d'expliquer et informer. Donc pour celles qui choisissent d'allaiter ou celles qui se demandent si elles veulent allaiter, il peut être intéressant qu'elles sachent qu'il y a des bénéfices moteurs et langagiers. Pour ce qui est du fait d'allaiter au delà de six mois et bien encore ici c'est un choix. J'ai eu un congé de maternité de 10 semaines et allaiter durant 9 mois. C'est compliqué, mais si on le souhaite, on le fait. Si on n'est pas capable, on ne le fait pas. L'idée est de donner de l'information et non pas de prendre position. Je vous remercie néanmoins de votre commentaire car cela fait réfléchir et aide nos lectrices.

commenté par: Céline le 21-03-2012

Oui on allaite si et comme on veut, comme on peut.

Juste j'ai repris le boulot au bout de 3 mois à chaque fois mais j'ai allaité mes 2enfants de façon exclusive - lait maternel au biberon donné par la nounou pendant mon absence- jusque 6mois puis avec la diversification de façon mixte jusque 19 et 20 mois. Et je travaille à temps plein.

commenté par: Raf le 11-04-2012

AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à