Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • L
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • Parcours d
 
         
 
 


RetourÀ plat ventre tout le monde

À peine âgée de dix semaines, Laurence tient fièrement sa petite tête bien droite. En appui sur ses bras, elle commence à vouloir se tourner sur le dos. Sans le savoir, elle établit déjà les bases d’une motricité fine et donc d’une écriture forte.

En effet, les bases de l’écriture se développent bien avant les premiers gribouillis. L’enfant qui se tient sur le ventre augmente la force de son cou et de ses bras. Le bébé devrait même passer le quart de sa vie éveillée sur le ventre. C’est ce qu’a fait la maman de Laurence. Dès l’âge de huit semaines, elle a commencé à la mettre sur le ventre pour des périodes de quelques minutes. Bien sûr, Laurence n’aimait pas beaucoup cela, c’était difficile. Elle aurait préféré se faire prendre par maman, cela nécessite moins d’effort. Mais comme une athlète, il faut de la pratique pour bien acquérir une habileté. Son entraîneur (sa mère) le sait et voilà pourquoi elle lui demande des efforts courts, mais réguliers. Ainsi en moins de deux semaines, notre jeune fille aux yeux comme des billes peut observer son monde différemment tout en travaillant la force de son cou. L’observation du monde dans la position ventrale fait aussi partie du développement de la vision qui suit lui aussi une séquence déterminée. Il faut d’abord voir le monde à partir du sol avant de passer à la position quatre pattes et debout. Tout cela fait partie du développement de l’enfant.

« Oh non, mon fils âgé de maintenant 10 ans n’a pas rampé, il ne voulait pas être sur le ventre, alors je le mettais dans la soucoupe ou dans son siège. Mais je me rends compte que j’ai fait une grave erreur, il travaille toujours couché sur son bureau et son écriture est difficile!!!».

Il ne sert à rien de culpabiliser, lorsque nos enfants naissent on nous parle beaucoup du syndrome de mort subite. Cela inquiète beaucoup les parents et avec raison. On nous demande de ne pas coucher les enfants sur le ventre. Il est facile d’extrapoler et de ne jamais le mettre sur le ventre. De plus, aujourd’hui on répond beaucoup plus rapidement au besoin de l’enfant si bien qu’il est un peu contre nature de laisser l’enfant pleurer parce qu’il est sur le ventre. La sécurité prend une place de plus en plus importante dans nos vies et nous avons tendance à la prioriser.

Comment pouvons-nous aider nos grands à rattraper cet élément manquant de leur développement?

Trucs et conseils

À la maison :

• Faites des jeux ou les devoirs en position sur le ventre. Permettez du temps supplémentaire de télévision, seulement s’il est fait sur le ventre (ce sera aussi un moyen de diminuer ce temps devant la télé, sans avoir à «négocier» avec vos enfants).

• Au lieu d’aller à la salle de bain en position debout, faites faire le trajet en rampant jusqu’à celle-ci.

• Si vous avez un bébé, n’hésitez pas à le mettre sur le ventre lorsqu’il est réveillé. Vous pouvez commencer par quelques minutes plusieurs fois dans la journée à partir de huit semaines.

• Pour le bébé rampant, si vous avez peur qu’il se déplace dans la maison, placez-le dans un parc. Il sera ainsi en sécurité, mais libre de ses mouvements pour pouvoir jouer et se dé-velopper.

À la garderie :

• Favorisez les déplacements en rampant ou à quatre pattes; une solution expérimentée avec succès.

• Pour raconter une histoire, suggérez aux enfants de se mettre sur le ventre. Ceux qui ont plus de difficultés pourront s’assoir. Vous pouvez insister quelque peu, mais pas trop. Ainsi, à force de répétition, leurs muscles augmenteront leur endurance.

À l’école :

• N’hésitez pas à faire une dictée sur le ventre même à des niveaux de deuxième et troisiè-me année. En plus de briser la routine, cela améliore les bases de l’écriture, la force du cou et des bras, l’utilisation des doigts pour écrire. (Certains utilisent à votre insu leur épaule pour écrire, mais ça, c’est un autre sujet).

• Une seule contre-indication : si l’enfant présente des maux de dos ou s’il se plaint de douleurs au dos sur le ventre, cette position est alors à proscrire.
En éducation physique, il y a sûrement des activités que l’on peut faire sur le ventre. N’hésitez pas à le faire faire à nos grands de cinquième et sixième année. Vous serez surpris de voir les difficultés de certains dans une position aussi simple. Corrélez les difficultés avec ce qui est vécu en classe (précision de l’écriture, capacité à maintenir la position d’écoute, attention, etc.). Si les problèmes sont trop importants, vous pourriez suggérer aux parents de voir un ergothérapeute.
Alors, tout le monde à plat ventre!


Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à nous contacter à l'une de nos cliniques d'ergothérapie pédiatrique soit à Vaudreuil-Dorion au 450-455-3244 ou à Beloeil au 450-467-3513.




AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à