Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • L
  • Parcours d
 
         
 
 


RetourQuand doit-on consulter en orthophonie? (1ère partie)

Vous vous inquiétez peut-être sur le développement de la parole ou du langage oral de votre enfant ou des enfants qui fréquentent votre service de garde. Plusieurs personnes se posent des questions sur les étapes normales du développement de la communication des enfants. Est-ce normal? Devrais-je consulter en orthophonie?

D’abord, certains enfants sont plus à risque de présenter des difficultés. Par exemple, un enfant né prématurément, pour lequel il y a eu des complications à l’accouchement, qui a des antécédents familiaux de troubles de la parole, du langage ou d’apprentissage, qui a eu des otites à répétition ou qui présente une déficience auditive.

L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) a publié un dépliant sur son site internet destiné aux parents, aux médecins, ainsi qu’aux professionnels du domaine de la santé et de la petite enfance. Il présente des grilles permettant de vérifier si la communication de l’enfant se développe normalement, de la naissance à l’âge de 5 ans. Voici le lien pour consulter le dépliant : 

Je grandis, Je communique

À noter que dès les premiers mois, il est possible de reconnaître des signes de retard sur le plan de la communication. Voici des exemples, tirés de ce dépliant. Si votre enfant à 6 mois, ne babille pas ou ne regarde pas celui qui lui parle, si à 1 an il ne comprend pas les consignes simples ou n’essaie pas de communiquer par des mots ou des gestes ou encore si à 1½ ans il ne produit pas de mots seul ou n’a pas tendance à répéter à la suite de l’adulte, il pourrait déjà être pertinent de consulter votre médecin ou un service d’orthophonie (CLSC, hôpital clinique privée). Pour en savoir davantage, consultez le lien si haut et complétez le questionnaire. Si vous répondez non à plusieurs reprises, il serait fortement suggéré de consulter un orthophoniste.

Il ne faut pas oublier qu’une intervention précoce est cruciale chez les enfants. Plus l’enfant est pris en charge tôt, plus il a de chance de reprendre son retard et d’éviter de développer des troubles socioaffectifs, de comportement et d’apprentissage. Comme le dicton le dit si bien, « il vaut mieux prévenir que guérir ».

Maintenant, qu'en est-il d'un enfant qui semble se développer normalement jusqu'à son entrée à l'école et qui semble ensuite présenter des difficultés d'apprentissage? La suite dans un prochain article...



publié par: Marie Plourde | Orthophoniste | Les Jeux de Bri-Bri Inc.


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à