Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • Parcours d
  • L
 
         
 
 


RetourQuand doit-on consulter en orthophonie ? (2e partie)

Les services en orthophonie pour un retard de développement du langage oral et de la communication sont généralement recommandés chez les tout-petits (de 0 à 5 ans). Toutefois, ne pas avoir bénéficié d'un service d'évaluation avant son entrée à l'école, ne signifie pas nécessairement que l'enfant ne présente pas de difficultés au niveau du langage oral et surtout du langage écrit. 

D'abord, peut-être que des difficultés de langage oral étaient déjà présentes entre 0 à 5 ans, mais que celles-ci apparaissaient plus ou moins inquiétantes pour les parents et/ou l'éducateur. Peut-être que l'enfant était sur une liste d'attente, mais n'a malheureusement pas eu les services avant le début de sa scolarité (au Québec, les services en milieu hospittalier et en centre de réadaptation sont généralement réservés aux enfants de 5 ans et moins).
 
Il arrive aussi qu'un enfant semble se développer normalement en bas âge ou s'exprime et comprend de façon fonctionnelle. À l'école, certaines difficultés peuvent ressortir étant donné l'augmentation des exigences langagières (ex: consignes plus longues et plus complexes, vocabulaire nouveau et plus abstrait, besoin de raconter et d'expliquer à l'enseignant et aux autres enfants) et la sortie du contexte routinier de la maison (ex: questions et consignes hors contexte, consignes de groupe non individualisées). L'enseignant, l'orthopédagogue, les éducateurs du service de garde, l'orthophoniste (lorsqu'un service de dépistage est offert) et surtout les parents peuvent remarquer des difficultés de langage. 

Voici quelques exemples de signes de difficultés langagières:
- L'enfant ne comprend pas les consignes plus complexes et plus longues
- Le vocabulaire plus abstrait (concepts de temps, d'espace et de quantité) reste difficile à saisir
- Son attention diminue lorsque l'enseignant donne des explications
- Il pose beaucoup de questions pour qu'on lui réexplique les consignes et le vocabulaire
- Il fait souvent répéter
- L'enfant cherche beaucoup ses mots lorsqu'il parle
- Il transforme encore les sons et est parfois difficile à comprendre
- Ses phrases ne sont pas complètes
- Il n'accorde pas adéquatement les mots
- Son discours (ex: explications, histoires) est difficile à suivre
À partir de 5-6 ans, si l'un ou plusieurs de ces signes est observé à l'école et/ou à la maison, une demande de service en orthophonie serait à prévoir. 

Bien sûr il ne faut pas oublier le langage écrit. En effet, dès la maternelle, les professionnels de l'école peuvent reconnaître certains signes pouvant indiquer des risques de difficultés d'apprentissage du langage écrit. On peut confirmer la présence et la persistance des difficultés au cours des années suivantes lorsque des services en orthophonie et/ou orthopédagogie sont offerts à l'enfant. À noter qu'avec l'amélioration des connaissances en lien avec les troubles d'apprentissage, l'évaluation en orthophonie ne sert plus uniquement à confirmer la présence de difficultés de langage, mais aussi à préciser la nature de ses difficultés et à trouver des moyens à mettre en place pour supporter l'enfant dans ses apprentissages.

En général, si il y a un orthophoniste à l'école, l'enseignant, l'orthopédagogue ou le psychologue complètera une demande de service (après en avoir informé les parents). Si n'y a pas de service disponible, on recommande généralement aux parents de consulter au privé. Comme parent, n'hésitez pas à signifier vos inquiétudes à l'école. Avec ou sans orthophoniste, les professionnels de l'école pourront trouver des moyens et des ressources pour vous aider et faciliter les apprentissages de votre enfant.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous écrire sur le Blogue ou sur notre page facebook.

publié par: Marie Plourde | Orthophoniste | Les Jeux de Bri-Bri Inc.


Non pas d'accord, il me semble qu'au contraire, c'est une très bonne chose.Il faudrait privilégier le mercredi vu que 3 enfants sur 4 se lèvent tôt de toute façon pour aller en centre de loisirs...La semaine de quatre jours avait cet inconvénient d'alourdir la journée, faire terminer les gosses à 17h c'est tard, de notre temps c'était plutôt 16h30...En plus comme tu le dis, ils ont alourdi les programmes, ma fille en ce1, a effectivement déjà appris les tables de multiplications, et devrait être initiée aux divisions avant la fin Juin !? un grand n'importe quoi !Il vaut mieux à mon sens, étaler les temps d'apprentissage, plutôt que de concentrer les choses, et de les bâcler...Du coup, arrêter les évaluations en CE1, me semble aussi une très bonne chose. Prenons le temps de leurs apprendre à bien écrire, bien lire, à maîtriser les bases d'addition et de soustraction... pour le reste, on a bien le temps de les évaluer durant les trois années restantes avant l'entrée au collège.

commenté par: Ratih le 13-02-2016

AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à