Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • L
  • Parcours d
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
 
         
 
 


Retour5 mythes sur l’utilisation des signes avec les enfants

Il existe plusieurs mythes concernant l’utilisation des signes qui entretiennent une peur chez les parents.  Voici quelques notions qui modifieront certaines croyances. 

1)    L’utilisation des signes nuira à l’apprentissage de la parole :

o   Les recherches démontrent que l’utilisation des signes ne nuit pas à l’apprentissage de la parole.  Cependant, ceci a pour effet de faciliter la communication.  L’utilisation des signes peut être pour une période temporaire ou prolongée.  Lorsque la parole devient fonctionnelle pour l’enfant, il laisse naturellement tomber les signes.

 

2)    Si l’enfant a des difficultés avec sa motricité fine, ce n’est pas un moyen à privilégier avec l’enfant :

o   Il se peut que le signe soit déformé le temps d’en faire son apprentissage.  Une consultation avec l’ergothérapeute peut vous aider.   

o   Il est également possible que le signe demeure déformé, mais tout de même fonctionnel si les partenaires de communication ont été informés de sa façon  de le produire. Comme pour la parole, on comprend ce que l’enfant tente d’exprimer, et on offre le modèle du signe à reproduire. 

o   Il faut avoir une visée de communication fonctionnelle ‘maintenant’ et ‘plus tard’.

 

3)    Si l’enfant ne reprend pas le signe après quelques semaines d’exposition, ceci veut dire que ce n’est pas un moyen à privilégier avec l’enfant :

o   Faisons un parallèle avec la communication verbale ou l’apprentissage d’une deuxième langue : c’est parfois après plusieurs mois d’exposition qu’on est prêt à essayer de s’exprimer.  N’oublions pas qu’en contexte de retard global de développement, ceci peut être encore plus long. 

 

4)    Les signes sont à utiliser en dernier recours, lorsque la parole tarde à se développer ou à être intelligible :

o   Il vaut mieux prévenir lorsque nous savons que l’enfant est à risque d’être confronté à des difficultés de communication importantes.  Quand l’enfant présente un syndrome nous permettant de prévoir l’apparition tardive d’une parole fonctionnelle, il peut être intéressant d’introduire les signes dès le plus bas âge.  De cette façon, le retard d’acquisition de la ‘parole’ nuira moins au développement de la ‘communication’.

 

5)    Il faut cibler un signe ou 2 à la fois; lorsque ceux-ci sont maîtrisés, on peut en intégrer de nouveaux.

o   Comme pour la parole, il est important d’offrir un bain de langage pour développer le volet réceptif.  De façon parallèle, vous pouvez cibler quelques mots/signes sur lesquels vous mettrez plus d’emphase pour le volet expressif.

Dans le prochain article, nous parlerons des ressources existantes pour apprendre les signes en tant que parent et intervenant…
 
 


publié par: Caroline Martin | Orthophoniste | Symbolicone


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à