Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • L
  • Parcours d
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
 
         
 
 


RetourUtilité de l’orthoptie dans la prise en charge du handicap

Prise en charge précoce:
En partenariat avec la famille et dans un souci de collaboration avec les autres thérapeutes ou éducateurs, l’enfant peut bénéficier très tôt d’une prise en charge orthoptique.
 
Pour le nouveau-né et le très jeune enfant, la vision est un des cinq sens qui permet d’établir le contact et de découvrir le monde extérieur. La vision est basée sur des phénomènes de sensations visuelles (lumineuses, colorées, formes, mobilité) qui sont à l’origine des phénomènes plus complexes nécessitant l’intervention du système nerveux central et la motricité : la perception. L’objectif de l’orthoptiste est de stimuler précocement ce sens. Le travail passe toujours par la création de sensations puis la stimulation motrice et se complète par un travail perceptif. La phase perceptive active permet de passer d’une phase de vision à une phase de regard avec l’existence d’une exploration visuelle. On peut y ajouter la composante d’efficacité.
 
La stimulation du rapport entre gestualité et vision est importante car la vision joue le rôle de stimulus dans le développement de la motricité et aide au passage de gestes maladroits et impulsifs à celui de manipulation fine et intentionnelle. Une fois possible la manipulation des objets, il faut qu’il y ait une étroite correspondance entre ce qui est vu et ce qui est touché par les mains. Le stimulus visuel et de contact peuvent continuer pour provoquer l’orientation, la palpation et la préhension fine.
 
Il faut créer le plaisir de voir et une raison de regarder.
 
Prise en charge du handicap:
La fonction visuelle est primordiale. Elle est le pont entre l’être humain et son milieu. Il y a perception visuelle dans toute activité. C’est grâce à elle que l’enfant en plein développement apprend à reconnaître ce qui l’entoure : objets, personnes.
 
À l’école, la perception visuelle va participer aux apprentissages : lecture, écriture… Toutes ces tâches visuelles sont perçues avec plus ou moins d’efficacité et selon la maturité des capacités de l’enfant. Un patient qui présente des troubles visuels est véritablement handicapé. Il éprouve des difficultés à reconnaître, à mettre en place des relations spatiales et l’apprentissage scolaire s’en trouve plus complexe. Il peut en résulter des troubles du comportement.
 
L‘adulte déficient visuel bénéficiera d’un apprentissage de ses potentiels visuels restants.
 
L’orthoptiste permet, après un bilan ophtalmologique, de connaître et d’approfondir la nature des déficiences visuelles et perceptives et de mettre au point un protocole de rééducation adapté. Le patient présentant un handicap ne doit pas surajouter des difficultés visuelles et/ou perceptives. La rééducation orthoptique ne pouvant faire appel qu’à des stimulations visuelles va permettre de développer des capacités qui pourront accélérer les possibilités de progrès des autres prises en charge. L’orthoptiste est un rééducateur qui a la compétence de savoir et de différencier les différents processus de la vision et du regard et de pouvoir les stimuler.
 
CONCLUSION :
 
VOIR et REGARDER, C’EST CONNAÎTRE LE MONDE QUI NOUS ENTOURE.
 
Comprendre ce que le patient voit et perçoit permet à l’orthoptiste d’enrichir l’échange multidisciplinaire.
 
Pouvoir connaître comment s’établissent la vision de l’enfant et les principales étapes de son développement, pouvoir mesurer cette vision et analyser sa perception est un sujet important qui préoccupe grandement l’orthoptiste.
 
Le problème de l’appréciation de la vision quand il n’y a pas verbalisation est difficile mais peut être envisagé.
 
L’examen précoce de dépistage permet d’éviter des retards de développement de la vision et de la fonction visuelle et de comprendre la vision de l’enfant. L’examen orthoptique viendra toujours en complément d’un bilan ophtalmologique. Les ophtalmologistes s’intéressent surtout au développement de la vision qui dépend de l’appareil visuel. L’orthoptiste s’intéresse aux mouvements oculaires et à la mise en place du savoir voir, c'est-à-dire à la capacité d’une exploration visuelle.
 
La prise en charge rééducative et de réadaptation est d’une importance capitale pour donner à l’enfant ou l’adulte déficient sur un plan général toutes les chances de grandir au mieux dans un monde qu’il voit et regarde.


publié par: Marie-Laure Laborie | Orthoptiste |


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à