Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Parcours d
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • L
 
         
 
 


RetourApprendre à orthographier correctement. Possible ou impossible?

L’apprentissage de l’orthographe peut être un jeu pour certain et un cauchemar pour d’autres. En ce moment au Québec, il n’y a pas plus abstrait pour les professionnels de l’ enseignement que de savoir comment aider les élèves en difficultés d’écriture et d’orthographe. S’il est vrai que pour la plupart des enfants, il est efficace d’écrire plusieurs fois un mot ou de se l’épeler, ces stratégies ne sont pas suffisantes pour un enfant ayant un trouble de l’orthographe. Afin d’apprendre le plus aisément possible l’orthographe des mots, un enfant ayant un trouble de l’orthographe doit aussi avoir des cibles à son niveau. En effet, il ne viendrait pas à l’idée d’un enseignant de première année (CP) de faire faire des fractions à ses élèves tout comme il ne leur donnerait pas un texte de quatre pages à lire. Alors, pourquoi donner n’importe quel type de mots à apprendre à orthographier? Comment faire pour obtenir des balises en matière d’orthographe? En fait, le travail est énorme car il faut changer les mentalités et aider les professionnels de l’enseignement à comprendre la linguistique du français.

Une première étape en la matière serait de ne pas se limiter aux mots qui sont dans les livres de lecture car ces mots n’ont aucun lien orthographique entre eux et sont souvent trop difficiles et/ou peu employés. Ce n’est pas parce qu’un enfant peut lire un mot qu’il peut automatiquement apprendre à l’orthographier. Il faut donc que les enseignants soient au courant et ouvert à enseigner différemment l’orthographe.

Il faudrait aussi arrêter de donner des mots à orthographier selon des thèmes tel que pâques, Noël ou le temps des pommes. Un enfant utilisera peu ou pas dans ses compositions les mots «rameau, pédoncule ou guirlande».

Une autre piste de réflexion sur le sujet serait de se demander s’il est plus logique de donner 30 nouveaux mots à chaque semaine et qu’en bout de ligne l’enfant n’en retienne que deux ou bien s’il est plus pertinent de donner 10 mots fréquents à apprendre en un mois tel que «pourquoi, alors, sur…», ce qui lui permettra de les apprendre sur une longue période et de les retenir à long terme.

Donc, selon moi, il est possible que les enfants apprennent à orthographier correctement les mots du français. Il suffit simplement de changer notre approche et d’utiliser les bons outils pour le faire. En parlant de bons outils, la semaine prochaine, je mettrai en ligne un article portant sur ÉOLE (échelle d’acquisition de l’orthographe lexicale) qui est un livre basé sur une étude française qui a porté sur l’apprentissage normal de l’orthographe chez près de 48 000 enfants de la première (CP) à la cinquième année (CM1). La fonction de ce livre n’est pas de mettre des balises en matières d’orthographe, mais quand on apprend que chez les enfants sans difficulté le mot «carotte» est un mot acquis vers la quatrième année, on peut se demander pourquoi nos enfants le voient en première année. Je ne vous en dis pas plus et à la semaine prochaine.



publié par: Céline de Brito | Orthophoniste | Les Jeux de Bri-Bri Inc.


Bravo pour ce billet très pertinent qui illustre une fois de plus les liens étroits qui existent entre nos deux professions. Ayant déjà eu le bonheur d'asister à une présentation de Eole, je ne peux qu'attendre la suite la semaine prochaine.

commenté par: Marielle Potvin, orthopédagogue le 29-09-2011

Hummm !!! C'est agréable, un peu de bon sens !!! Une idée forte à retenir en matière de pédagogie : et si on adaptait les apprentissages aux possibilités cognitives des enfants, selon leur âge, ou encore selon leurs troubles, au lieu de demander aux enfants de s'adapter coûte que coûte aux apprentissages ??!!

commenté par: Emmanuelle METRAL, orthophoniste et formatrice le 01-10-2011

Je ferai de mon mieux et quiconque veut en rajouter, n'hésitez pas. J'ai écrit ce premier article, mais j'en ai de nombreux autres en tête. Il faut informer les gens sur l'apprentissage normal et les difficultés d'orthographe. Cet aspect est méconnu et les commentaires des tiers peuvent causer beaucoup de peine et une perte de confiance qui demeure au delà des années de scolarisation.

"t'as pas étudié? Tu fais pas assez d'effort... Ça te motivera de dire ta note devant toute la classe..."

commenté par: Céline le 02-10-2011

Bonsoir
Il y a des années que mon fils a des problèmes avec l'orthographe et l'écriture. J'essaie pourtant depuis longtemps de trouver un orthophoniste pour un bilan et éventuellement le suivi. C'est impossible, toujours la même réponse : "je ne prends pas de nouveaux patients". Nous ne sommes qu'à 50 km de Paris ! C'est aussi désespérant : en 4e il n'est toujours pas capable de copier un texte sans faute, inutile de dire s'il est dicté ! Je suis obligée de tout dactylographier pour qu'il puisse apprendre ses leçons correctement.
Je vous remercie donc pour se site que je vais approfondir pour lui venir en aide.

commenté par: CHRISTINE C. le 04-10-2011

Bonjour,

je vous propose de prendre connaissance d'une méthode originale pour apprendre l'orthographe, la grammaire , la conjugaison à partir du ce1. Cette méthode remplace les mots à apprendre par coeur, dictées et exercices structuraux par des productions d'écrits individuelles quotidienne. Elle s'appuie sur la confiance en soi et la modification du comportement scolaire. Elle réconcilie en particulier les élèves dyslexiques et ceux qui ont une faible mémoire visuelle avec le français à l'école.
vous la trouverez à l'adresse suivante, n'hésitez pas à laisser un commentaire ou des questions.... Cordialement,

http://aee.perso.sfr.fr/spip/

commenté par: letango le 30-10-2011

Je vais regarder cette méthode attentivement! merci!

commenté par: Céline le 02-11-2011

Tres bon article.Merci, je rajoute ce site à mes favoris.

commenté par: Laurianne le 21-12-2011

On se complique trop la vie alors que les choses simples sont les plus efficace.
Je pense aussi que si on fait orthographier à l'enfant des mots qui lui évoquent de la joie du plaisir, il apprendra plus vite.
Je m'explique:En général les enfants aiment le chocolat,donc ils n'auront pas de mal à apprendre l'orthographe de ce mot-là et tout ce qui accompagne ce domaine.

commenté par: Nina Atté le 01-01-2012

AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à