Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • L
  • Parcours d
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
 
         
 
 


RetourComment aider mon enfant à parler?

Beaucoup d’adultes se demandent quoi faire pour aider à stimuler et développer le langage des enfants. Selon Rodriguez et Tamis-LeMonda (2009), il y a 3 facteurs qui entrent en jeu, en même temps :
 
1)    « La fréquence de participation d’un enfant à des activités d’apprentissage régulières ». Par exemple : se faire lire une histoire.
 
2)    « La qualité des interactions adulte-enfant » autrement dit, la réceptivité de l’adulte vis-à-vis de l’enfant, dans la vie quotidienne;
 
3)    « La mise à la disposition de l’enfant de matériel d’apprentissage adapté à son âge », c'est-à-dire des livres et jeux adaptés à son âge et à ses intérêts.
 
Ainsi, lire régulièrement des histoires à un enfant c’est lui offrir un support pour l’interprétation de mots nouveaux; pour prévoir la séquence temporelle des événements; pour enrichir son vocabulaire;  pour développer ses compétences phonémiques (les sons qui composent les mots) et, enfin, pour adopter une excellente attitude devant la lecture et l’écriture (Rodriguez et Tamis-LeMonda 2009).
 
Puis, quand on parle de qualité de l’interaction entre l’adulte et l’enfant, on insiste surtout sur la pertinence du langage adressé à l’enfant; un langage qui sait relever ses centres d’intérêt et susciter de nouvelles sources d’intérêt. Par exemple, l’enfant à qui l’adulte a tendance à répondre par des descriptions orales et des questions ouvertes développe généralement une compréhension et une capacité d’expression orales plus avancée que l’enfant à qui on répond par des mots simples ou des questions fermées exigeant des réponses simples oui/non (Rodriguez et Tamis-LeMonda 2009).
 
Enfin, lorsque l’adulte met à la disposition de l’enfant un matériel adapté à son âge, cela suscite des échanges langagiers pertinents sur des sujets d’intérêt. Le matériel n’est autre que le contexte qui favorise les échanges conversationnels appropriés au développement du langage de l’enfant. Par exemple, il a été prouvé que lorsque l’enfant a accès à des objets favorisant l’épanouissement du jeu symbolique et le développement de la motricité fine, ceux-ci développement leur compréhension du langage et une attitude positive à l’égard de l’apprentissage (Rodriguez et Tamis-LeMonda 2009).
 
Donc, en résumé, pour favoriser le développement du langage : 1) la lecture partagée d’histoires; 2) une attitude généreuse en langage; 3) des livres et des jouets d’intérêt.
 
Amusez-vous bien!
 
Référence :
E.T. Rodriguez et C.S. Tamis-LeMonda (2009) Rôle des parents pour favoriser l’apprentissage et l’acquisition du langage chez les jeunes enfants. In : Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
 
Nicole Carty orthophoniste MPO/Speech-Language Pathologist SLP
Courriel : nicole.carty.mpo@hotmail.com  
Internet : www.wix.com/orthophonie/nicole 


publié par: Nicole Carty | Orthophoniste |


Bonjour Mayline,Lou vient d avoir 3 ans.Je ne travaille plus pour m ocucper quotidiennement de Lou et pour pouvoir l emmener à ses rendez vous 2 fois en Kiné, 2 fois en orthophonie et 1 fois en psychomotricité. Nous suivons la méthode Padovan avec son orthophoniste. De plus à la maison je répète les exercices des diverses thérapies engagées. Tout ceci nous prend beaucoup de temps et les journées sont parfois trop courtes. Nous allons au centre Essentis de Barcelone et nous venons de commencer la thérapie Kozijavkin en Ukraine.Sur le plan financier, nous touchons comme vous l AEEH de base et le complèment 4, soit 679,42‚ par mois ;(Lou vient d avoir 3 ans nous n avons plus l allocation de base Mon mari travaille. Les fins de mois sont difficiles mais on y arrive. On fait tre8s attention. Il faut bien payer le cre9dit maison et les factures. C est un choix difficile e0 faire car il demande des sacrifices. Nous pouvons le faire car nous n avons que Lou. On ne pénalise pas une fratrie. Et nous avons des parents très présents. Ils ne sont pas riches mais on sait que l on peut compter sur eux en cas d imprévu Par contre, c est l association qui finance les thérapies de Lou car nous ne pouvons pas.En ce qui concerne les appareillages, nous en sommes à notre 2ème corset siège (nous avons plus utilisé le second car Lou a eu du mal au début, maintenant elle adore jouer dedans), nous avons un verticalisateur qui prend la poussière (Lou ne l a jamais accepté et je la comprends), nous l avons remplacé par un spider (fabrication maison par papa et papi) que nous avons connu lors de notre voyage à Barcelone au centre Essentis (et Lou adore) Voilà j espère avoir répondu à vos questions.Bon courage à vous. Et appelez moi si vous voulez des précisions

commenté par: Gaurav le 13-02-2016

AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à