Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Parcours d
  • L
  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
 
         
 
 


RetourDéveloppement de notre enfant : quand consulter un professionnel?

Être parent rime avec complicité, affection, découvertes… La parentalité consiste assurément en une aventure riche en termes d’implication, de plaisirs partagés mais parfois, de questionnements ou d’inquiétudes. Notre texte propose une explication succincte des sphères du développement cognitive et affective de l’enfant. Bien que chaque enfant soit unique, nous suggérons quelques indicateurs de retards ou de particularités développementales. Finalement, nous présentons la nature et le rôle de l’évaluation interdisciplinaire, moyen privilégié pour mieux comprendre et accompagner l’enfant dans son adaptation aux exigences de la vie.

 

Marqueurs du développement du jeune enfant à surveiller

Les premières années de vie d’un enfant constituent une période développementale chargée. Plusieurs dimensions, domaines ou sphères peuvent être décrits pour comprendre le processus global du développement.

 

Sphère cognitive

De façon naturelle, l’enfant découvre et comprend graduellement son milieu de vie. Pour se faire, il cherche à imiter ce qu’il voit. À travers une interprétation neurologique de plus en plus raffinée des informations reçues, il développe sa pensée et sa capacité de représentation (images mentales). Cela lui permet de faire des liens, de résoudre des problèmes et d’anticiper-planifier ce qui pourrait se passer. Des réactions excessives aux changements de routines ou aux imprévus pourraient être la conséquence d’une rigidité de la pensée.

Ensuite, l’enfant exprime sa créativité et développe une compréhension de concepts abstraits. Son jeu se transforme et se complexifie. L’enfant délaisse les jeux plus répétitifs d’actions-réponses sensoriels pour du jeu fonctionnel avec des objets et enfin, des jeux incluant des éléments de symbolisme et de partage avec une autre personne. Certaines façons d’utiliser les objets, comme par exemples, les faire tourner ou les disposer en lignes droites plutôt que de les utiliser pour jouer (faire semblant) et partager du plaisir sont des comportements qui devraient être relevés.

Les capacités d’attention et de mémoire deviennent plus grandes. Ses connaissances générales gagnent en richesse. Toutefois, un parent peut s’inquiéter d’une passion de son enfant, comme par exemple, un intérêt trop grand pour les dinosaures ou les véhicules moteurs.

 

Sphère affective et sociale

Le sentiment de sécurité permet à l’enfant d’explorer son environnement et d’être disponible pour participer aux expériences diverses de la vie quotidienne. Des relations stables et chaleureuses avec ses parents contribuent au développement d’un attachement confiant et d’estime de soi. L’enfant développe sa personnalité, devient capable de contrôler ses réactions et ses gestes et il tolère mieux les délais. Il comprend de mieux en mieux les émotions d’autrui et interprète adéquatement le langage non-verbal d’autrui. On nous questionne fréquemment quant aux crises de colère. Lorsque celles-ci sont causées par des situations banales ou incompréhensibles, que leur intensité et leur fréquence perturbent le quotidien de la famille, il est souhaitable de consulter un professionnel.

 L’enfant développe des comportements sociaux, d’abord avec les membres de sa famille et ensuite, avec ses pairs. Sans efforts, les enfants utilisent un contact visuel modulant l’interaction et ils sollicitent les autres par différents moyens (appel, geste, expression faciale, etc.) pour créer des moments complices.  L’empathie, la capacité de se mettre à la place de l’autre, se construit. Lorsqu’un enfant semble peu intéressé à interagir avec les gens qu’il côtoie ou lorsqu’il ne semble pas naturel pour lui de le faire (ex. : ne sait pas comment s’introduire dans un jeu, reste seul au parc, etc.), il est recommandé d’en discuter avec un spécialiste.

  

Évaluation diagnostique interdisciplinaire

 Pour certains enfants, les délais ou les particularités développementales se démarquent au-delà des variations individuelles généralement acceptées. Il devient alors important de discuter avec des gens proches de notre enfant de nos inquiétudes. On peut également consulter le médecin-pédiatre ou se rendre au CLSC pour y recevoir des conseils.

Parfois, le tableau des symptômes est marqué par une grande complexité. Les symptômes peuvent être subtils ou diversifiés. La nature et les causes de la problématique deviennent alors plus ardue à identifier. Dans ce contexte, une évaluation interdisciplinaire peut être utile. Lorsqu’un diagnostic est posé, un plan d’aide précis et unique pour répondre aux besoins spécifiques de chaque enfant reçu est proposé. Des recommandations guident l’enfant et ses parents pour identifier les services de réadaptation et les stratégies d’intervention au quotidien qui favoriseront l’adaptation de l’enfant aux défis développementaux rencontrés.



publié par: Carine Doucet | Neuropsychologue pédiatrique | Clinique Carine Doucet


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à