Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • L
  • Parcours d
 
         
 
 


RetourChuchoter aide à préserver la voix… Mythe ou réalité?

Vous vous êtes peut-être déjà demandé : Devrais-je chuchoter lorsque ma voix est fatiguée? Il existe beaucoup de mythes sur ce qui peut vous aider ou non lorsque votre voix est fatiguée ou lorsque vous perdez la voix. Nous vous proposons des éléments d’informations qui espérons-le vous aideront à distinguer le vrai du faux en matière de voix.
 
Chuchoter aide à préserver la voix? C’est un mythe!
 
Beaucoup de gens semblent croire que le chuchotement est doux pour la voix. Eh bien non! Cette habitude est loin d’être inoffensive. En effet, elle met à rude épreuve vos plis vocaux (cordes vocales) en les empêchant de vibrer. Une étude assez récente a démontré que chez la majorité des personnes, chuchoter fait travailler les plis vocaux plus fort que pour la voix normale parce qu’un effort musculaire supplémentaire est nécessaire pour les empêcher de vibrer. Donc, si les muscles vocaux sont fatigués, chuchoter ne leur permettra pas de les reposer. De plus, le flux d'air forcé pendant le chuchotement aurait un effet asséchant sur la muqueuse des plis vocaux, ce qui peut aussi nuire à votre voix.
 
Il est donc recommandé d’éviter de chuchoter pour préserver et reposer votre voix. Vous pouvez plutôt parler avec une voix douce (avec «la voix que vous utiliseriez si vous vouliez parler à quelqu'un à côté de vous sans que d'autres personnes dans la pièce entendent ») ou simplement écrire ce que vous voulez dire sur un bloc-note afin de ne pas forcer ni assécher vos plis vocaux lors d’une période de récupération ou de repos de la voix.
 
Pour plus d’informations concernant les troubles de la voix et les bonnes habitudes vocales à adopter, consultez un orthophoniste.
 
 
Article écrit par:
Annie-Claude Bélanger et Nadège-Gabrielle Chayer,
étudiantes à la maîtrise en orthophonie,
Université du Québec à Trois-Rivières
 
Sous la supervision de:
Marie-Ève Caty, M.P.O., Ph.D.,
Professeure et orthophoniste,
Département d’orthophonie,
Université du Québec à Trois-Rivières
 
Références :
1. Fletcher, H. M., Drinnan, M. J., & Carding, P. N. (2007). Voice care knowledge among clinicians and people with healthy voices or dysphonia. Journal of Voice, 21(1), 80-91.
 
2. Rubin, A. D., Praneetvatakul, V., Gherson, S., Moyer, C. A., & Sataloff, R. T. (2006). Laryngeal hyperfunction during whispering: reality or myth? Journal of Voice, 20(1), 121-127.
 


publié par:  Annie-Claude Bélanger et Nadège-Gabrielle Chayer | Étudiantes à la maîtrise en orthophonie, UQTR |


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à