Recherchez sur notre blogue

Recherche  

  • Les Jeux de Bri-Bri Inc. |  Des mots plein la bouche
  • Parcours d
  • L
 
         
 
 


RetourLe mutisme chez les enfants allophones

On exclue une maîtrise insuffisante de la langue dans les critères diagnostiques du mutisme sélectif (DSM IV, Association américaine de psychiatrie, 1994). Lors de l’apprentissage d’une langue seconde, certains enfants allophones connaîtront toutefois une période de silence. Cette période, pouvant durer jusqu’à 7 mois, est normale et parfois nécessaire puisqu’elle permet à l’enfant d’approfondir ses connaissances de la nouvelle langue. Ainsi, plonger un enfant du jour au lendemain dans un nouvel environnement linguistique peut déclencher le mutisme.

Par ailleurs, on parlera réellement de mutisme chez l’enfant allophone lorsque la période de silence se prolongera au-delà de 7 mois. Maîtrisant peu la langue d’accueil, certains enfants développeront un sentiment d’incompétence et par le fait même, une anxiété à parler. Il est à noter que le mutisme serait plus susceptible de se développer chez des familles ayant vécu en vase clos, souffrant d’isolement social ou vivant un choc culturel.

Voici quelques conseils pour les intervenants gravitant autour d’un enfant allophone démontrant des signes de timidité accrue à parler:

  • Respecter la période de silence normale chez l’enfant allophone et éviter de faire pression pour qu’il communique verbalement.
  • Permettre à l’enfant de vivre des réussites de communication afin qu’il développe un sentiment de compétence et de confiance.
  • Créer des routines et offrir un soutien visuel pour faciliter la compréhension de la langue d’accueil.
  • Créer un climat de confiance où la spontanéité et l’erreur sont permises, diminuant ainsi l’anxiété de l’enfant mutique de commettre des erreurs lorsqu’il tentera de s’exprimer oralement.
  • Favoriser le travail en petits groupes pour encourager les interactions avec les pairs et permettre ainsi de généraliser l’usage de la parole avec plusieurs partenaires de communication.
  • Manifester des attitudes d’ouverture et de reconnaissance de la langue maternelle et de la culture de l’enfant.
 

publié par: Brigitte Chaput | Orthophoniste | Les Jeux de Bri-Bri Inc.


AJOUTER UN COMMENTAIRE  |  PARTAGER Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 
 

Les Jeux de Bri-Bri Inc.

Symbolicone - Jeux pour stimuler le développement du langage

Caouette, Hélène Orthophoniste







Parcours d
 
 

Pour tout commentaire, suggestion ou question à propos du blog ou bien pour mettre une annonce,
vous pouvez nous contacter à